Le désamiantage : quelle procédure ? Que dit la réglementation ?

Le désamiantage permet de retirer tous les matériaux contenant de l’amiante, et ce, depuis les années 1980. À cet effet, le désamiantage de toit se fait de deux façons :

  • En confinement ou sur-toiture,
  • En remplacement total de la couverture.

Quelle est la procédure de retrait de l’amiante ? Quelles sont les obligations concernant l’amiante en législation immobilière ?

Les différentes étapes du désamiantage

L’opération du retrait de l’amiante passe généralement par plusieurs étapes. Voici la procédure de désamiantage suivie par notre entreprise spécialisée, DENOUAL CHARPENTE :

  • Le dépoussiérage : l’expert réalise des travaux de dépoussiérage des surfaces et locaux de l’endroit où le chantier va avoir lieu. Il s’agit également de déplacer tous les éléments qui ne sont pas en contact avec l’amiante pour éviter la contamination pendant les travaux,
  • Le confinement avec test au fumigène : il permet d’éviter l’inhalation des fibres d’amiante vers l’extérieur,
  • L’enlèvement de l’amiante : l’opération de démantèlement de l’amiante permet d’éliminer l’amiante de différentes méthodes (le retrait, l’encapsulage et le recouvrement),
  • Le nettoyage fin : il consiste à aspirer les surfaces à l’aide d’un filtre brossé,
  • Les contrôles : il s’agit de vérifier que l’amiante est éliminée à 100%,
  • La gestion des déchets : les déchets doivent être acheminés vers un centre de traitement spécialisé afin d’être complètement détruit et délivrant un certificat prouvant la bonne gestion des déchets dangereux.

Par ailleurs, l’entreprise DENOUAL CHARPENTE vous apporte des solutions de désamiantage selon :

  • Le type d’amiante,
  • La quantité mesurée d’amiante,
  • La nature de la surface à traiter,
  • L’envergure du chantier, qui va définir la nature des tâches à réaliser et la durée,
  • Les matériaux, équipements et autres moyens nécessaires pour réaliser l’élimination des déchets et la protection des intervenants.

Amiante et diagnostic immobilier

Le diagnostic amiante est obligatoire pour l’ensemble des constructions datant d’avant 1997, notamment : les actes de vente et de location, les opérations de réhabilitation et de rénovation, les actes de démolition.

Le désamiantage n’est pas imposé par la loi. Toutefois, le nettoyage mécanique ou par haute pression est interdit. Outre cela, cette opération devient exigeante si la quantité d’amiante est supérieure à 5 fibres par litre d’air ou encore en cas de prolifération des fibres de l’amiante. Il est alors nécessaire d’intervenir dans les 3 années suivantes.

Somme toute, il convient de dire qu’un toit en bon état et ne présentant aucun danger ne nécessite pas de remplacement.